Cet automne trop court

Aujourd'hui, l'hiver finit de s’installer confortablement, mais comme j'ai souvent un temps de retard, cet article ne sera pas une introduction vers une atmosphère hivernale mais plutôt la clôture d'un automne trop court. À travers cette série de photos, je voulais vous présenter quelques créateurs ; je crois que c'est ma nouvelle passion, la création de contenu pour les marques de slow fashion, les artisans, créateurs ou petits commerces. Je voulais aussi vous partager un avis sur la nouvelle édition d'Orgueil et Préjugés, car je sais que beaucoup sont tentés par la beauté de cette édition, mais hésitent à cause de la traduction, à juste titre...

La série des Romans Éternels, éditée par les Collections RBA, avait tout pour séduire. Des couvertures splendides, inspirées de la collection The Cranford Series de l'éditeur MacMillian, et un hommage à de grandes écrivaines. « [...] leurs héroïnes sont des femmes qui incarnent la liberté et l’importance d’être soi-même. Des femmes fières d’être femmes et qui revendiquent leurs droits et leur rôle dans la société. Cette collection exclusive nous offre la meilleure sélection des romans cultes qui ont révolutionné l’univers féminin. » J'ai décidé de m'inscrire à l'abonnement mensuel et après de longues péripéties pour recevoir le premier envoi, j'ai finalement annulé l'abonnement, le service de livraison n'étant pas assez fiable : il n'y a aucun numéro de suivi ou e-mail pour suivre son colis, donc aucun moyen d'avoir une estimation de la date de livraison, ni de choisir un point de retrait, ou même d'avoir un avis de passage en cas d'absence lors de la livraison. En bref, on peut rater son colis très facilement et ne jamais le savoir. J'ai fini par récupérer mon premier (et dernier) envoi contenant Orgueil et Préjugés de Jane Austen, Les Filles du Dr March de Louisa May Alcott et Les Hauts de Hurlevent d'Emily Bronté. Malgré des pages trop fines (ou une encre qui laisse à désirer ?) faisant légèrement déteindre les illustrations sur les pages adjacentes, les éditions sont en effet magnifiques, avec de belles dorures. Seulement, la traduction gâche sensiblement la lecture du roman, rendant le texte maladroit. À peine plongé dans la lecture, on bute sur certaines phrases qui n'ont pas de sens, les sujets s'emmêlent (« Elles revinrent donc de bonne humeur à Longbourn [...]. Ils trouvèrent Mr Bennet encore debout », p.12 : dans ce passage il n'y a que la mère et ses filles, le sujet « Ils » est donc une erreur), quelques fautes d'orthographe se glissent par-ci par-là (« J'ai eu toute les peine du monde à m'empêcher de rire », p.30 : « peine » au pluriel mais sans S) et quelques maladresses (« Au total, la soirée avait été très agréable pour toute la famille », p.30 : l'expression « au total » ne semble pas être utilisée à bon escient). Je n'en cite que quelques unes, mais il est certain que pour lire ce roman, je devrai me tourner vers une autre édition. Il est néanmoins à noter que chaque roman de la collection à un traducteur différent : reste à voir si les autres sont tout aussi maladroits ou non.

Il y a maintenant presque un an, j'ai craqué pour la bague Raph Red Panda de chez Goodafternine, une marque de bijoux créée par des designers thaïlandais, et basée à Bangkok, où les bijoux sont fabriqués de A à Z dans leur studio. J'ai été attirée par leur concept de bijoux-animaux, par le rendu unique de chacun d'entre eux puisqu'ils sont peints à la main, par leur aspect céramique (même s'il ne s'agit pas de céramique) et enfin, par leur campagne de dons suite aux feux d'Australie, qui était en cours lors de mon achat.
Un achat que je ne regrette pas puisqu'il s'agit aujourd'hui d'un de mes bijoux favoris. Seulement, la description de la bague indique qu'il s'agit de "laiton poli avec un plaquage à l'or 18 carats" et une "finition en émail", mais après une très courte utilisation, le côté intérieur de la bague s'oxyde jusqu'à laisser une trace verte sur la peau et ce, même en évitant de la passer sous l'eau. Alors, je ne sais pas s'il s'agit d'une erreur de traduction de ma part, ou si le plaquage est extrêmement fin, mais toujours est-il que j'ai dû vernir l'intérieur pour l'empêcher de s'oxyder, et c'est assez décevant pour un bijou aussi coûteux (même si son coût est également dû à la fabrication artisanale - et éventuellement aux frais de douane additionnels). Une fois ce problème réglé à l'aide d'un vernis à ongles transparent... je dois admettre qu'il s'agit d'une pièce magnifique, agréable à porter, et franchement adorable !

L'Enchanteresse Shop est une jeune boutique Etsy de bijoux en minéraux, qui propose des bracelets de pierres polies, faits sur mesure. J'en ai reçu deux, envoyés par la créatrice afin de vous les présenter (vous retrouverez le deuxième dans un autre article). Ils sont magnifiques et rendent encore plus beaux en vrai. L'élastique me semble bien résistant, et le principe du sur-mesure est parfait pour ce genre de bijoux (les bracelets en taille standard sont toujours trop grands pour moi...). Là, vous devez simplement mesurer votre poignet et ajouter 1cm à cette mesure pour savoir quelle taille commander. Les commandes sont accompagnées d'un petit grigri en forme d'arbre de vie, que vous pouvez accrocher au bracelet ou ailleurs !

Pour finir, Un Jardin sur la Lune m'a également envoyé quelques créations pour que je vous les présente, dont un collier que vous pouvez voir sur Instagram, mais aussi les créoles que je porte sur ces photos. Elles sont ornées de cristaux de roche et de petites étoiles, et contrairement à ce que j'aurais pu craindre, elles ne sont absolument pas lourdes à porter. De plus, il s'agit d'acier inoxydable, détail très important à mon goût car cela évite les allergies et l'oxydation du bijou. Capucine, la créatrice, fabrique elle-même les bijoux et propose aussi des inclusions de fleurs séchées dans de la résine.

 

J'espère que cet article vous aura permis de découvrir de nouveaux créateurs !

 

Bracelet en pierres : L'Enchanteresse Shop (partenariat)
Créoles en cristal de roche : Un Jardin sur la Lune (partenariat)
Bague Panda Roux : Good After Nine
Tee-shirt champignons et pantalon à carreaux : Minga London
Veste en laine : Fait main par Mamie :)
Collier en Howlite : La Boutique Lunaire (disponible uniquement dans la Box Lunaire)

3

Pas de commentaire

Laisser un commentaire